Il était une fois dans l’ouest…

Le plaisir d’écouter des podcasts

Je découvre les podcasts depuis quelques mois, et je suis devenue une passionnée de  ces émissions, sur tous les sujets, plus ou moins courtes ou longues, dans des styles si différents !

Pendant le confinement, j’en ai donné quelques-uns à écouter à mes élèves : ça change des écrans et du travail scolaire, et cela développe une autre dimension d’apprentissage : l’écoute uniquement !

En classe, les enfants doivent « écouter », mais nous gesticulons devant eux, écrivons au tableau, on leur projette des images, des vidéos… bref, nous faisons tout, ou presque, pour qu’il y ait toujours du visuel… par peur qu’ils « décrochent » !?

Et bien, avec le podcast, je trouve qu’on ne sollicite qu’un sens et c’est tant mieux ! Ce serait presque reposant pour certains enfants qui sont facilement distraits ou qui ont besoin de calme pour se concentrer et mémoriser !

Alors à vos casques ! Voici une petite liste d’écoute !

L’actualité des élections américaines n’aura peut-être pas échappée à vos enfants ! Alors, je vais parler des Etats-Unis, d’où le titre de cet article !

Avec des podcasts, donc !

 

« L’Amérique pour les Kids »  : https://www.franceinter.fr/emissions/l-amerique-pour-les-kids

Vos « kids » ont tous entendu parler de Donald Trump, mais ils n’en savent peut-être pas grand-chose à part qu’il porte le nom d’un ami de Mickey et qu’il a une drôle de mèche de cheveux !

Alors voici une série de 8 épisodes, dont deux sur l’actuel locataire de la Maison Blanche, pour expliquer quelques éléments de l’histoire et de la culture américaine aux enfants !

C’est bien fait, dynamique, le vocabulaire est parfois soutenu, alors n’hésitez pas à écouter avec vos enfants pour expliquer certains mots ! Et à la fin de chaque épisode, il y a petit jeu pour apprendre un mot d’anglais !

 

Les Odyssées : https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees

C’est LE podcast que j’ai fait écouter à mes élèves au printemps dernier !

La narratrice est absolument géniale, avec sa voix si particulière ! Elle nous entraîne à la rencontre et à la découverte de personnages, connus ou moins connus de l’histoire de France, mais aussi du monde !

Et concernant l’Amérique, voici une petite sélection pour aller plus loin, après avoir écouté le podcast précédent :

La découverte de l’Amérique par Christophe Colomb :

https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees/le-grand-voyage-de-christophe-colomb-1492-la-decouverte-de-l-amerique-1e-episode

https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees/le-grand-voyage-de-christophe-colomb-1492-la-decouverte-de-l-amerique-2e-episode

La conquête spatiale :

https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees/mission-apollo-11-l-histoire-du-premier-homme-a-avoir-marche-sur-la-lune

https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees/l-incroyable-mission-apollo-13

Martin Luther King et la lutte pour les droits civiques des noirs américains :

https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees/martin-luther-king-le-combat-d-un-homme-pour-son-reve

Et un bonus, l’histoire de Calamity Jane :

https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees/calamity-jane-une-histoire-d-aventures-dans-les-grands-espaces-du-far-west

Et puis, qui dit Amérique pour les enfants, ne peut oublier Tom Sayer et son compère Huckleberry Finn !

Avec le Moby Dick de Melville publié en 1851, les Aventures de Tom Sawyer suivies des Aventures de Huckleberry Finn font partie des œuvres fondatrices de la littérature des Etats-Unis.

Voici deux podcasts époustouflants qui donneront peut-être envie à vos enfants de lire les deux histoires !

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/une-aventure-de-tom-sawyer-dapres-mark-twain

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/une-aventure-de-huckleberry-finn-de-mark-twain-0

La gouaille est communicative, la mise en musique, réjouissante (et fera danser les plus jeunes, c’est certain), et les comédiens sont impeccables. Il est question de fantômes, de trésors enfouis, de vieux Indiens, de malédictions… chacun testant la faible bravoure de l’autre. À chaque fois, une heure pleine de rires, de poésie et de suspens, qui entraînera les enfants dans une histoire passionnante. Les bruitages sont particulièrement réussis, on s’y croirait !

Au cinéma !

Continuons sur Calamity Jane, une héroïne incontournable, une légende du Far West, dont le nom rime bien entendu avec la conquête de l’Ouest, la ruée vers l’or, les grandes expéditions vers de nouvelles terres à conquérir , la fameuse « frontière » !

Le réalisateur français Rémi Chayé a réalisé un film, sur les écrans depuis le 14 octobre dernier, sur l’enfance de la célèbre héroïne :

Calamity
Le réalisateur Rémi Chayé et son coloriste, Patrice Suau, ont utilisé une palette de teintes rarissimes pour un film d’animation.

« CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY »

https://www.gebekafilms.com/fiches-films/calamity/?cn-reloaded=1

Sur ce site, regarder la bande-annonce, mais aussi n’hésitez pas à télécharger le « carnet du spectateur » et le « dossier pédagogique » pour en apprendre plus sur Calamity et sur le film et sa réalisation, sur le style du Western, avec des suggestions de films à voir depuis les plus anciens, « L’Attaque du grand rapide » en 1903, jusqu’à l’anti-western : « Danse avec les Loups », en 1991 !

Le style d’animation est particulier, et très bien décrit dans le livret, et ça fait du bien ! J’ai failli écrire « ça décrasse » de l’animation Pixar ou Walt Disney (voir mon article sur les contes de fées, où je le démolis un peu !…).

Une aventure à vivre en ce moment au cinéma, pour ceux qui peuvent encore y aller !…

Sinon, je vous recommande aussi chaleureusement le film précédent, sorti en 2016, du même réalisateur (et qui a reçu le « prix du public » au festival international du film d’animation d’Annecy en 2015) :

Tout en haut du monde

« TOUT EN HAUT DU MONDE » !

Vous l’avez peut-être déjà vu, sinon, c’est l’occasion de le regarder sur votre plate-forme de location de films préférée !

Encore le portrait d’une jeune fille courageuse, cette fois-ci à l’Est, en Russie, à la recherche de son grand-père, disparu au Pôle Nord !

Et pour rester dans la série des filles/femmes culottées… voici un peu de lecture : en bandes-dessinées !

culottees serie replay

« CULOTTEES »  Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

  • en BD, Tome 1 et 2 de Pénélope Bagieu,

ou

  • en 30 vidéos de 3 mn 30, avec les voix de Cécile de France (eh oui, elle fait toutes les voix !)

C’est dynamique, drôle, poétique, ça a du punch, et même les petits garçons adorent ! Alors, soyez culotté(e)s, foncez !

Malheureusement, elles ne sont plus disponibles sur https://www.france.tv/france-5/culottees/toutes-les-videos/ mais on en retrouve 6 sur https://www.youtube.com/playlist?list=PLzh7Xt_6O1l4uX57C9SCRPWc5Lw8k1k1F

et peut-être encore d’autres en cherchant bien sur Youtube !

Voici deux épisodes disponibles à voir, parmi tous les autres :

 

Après ce détour par le Pôle Nord et l’Afrique, revenons à l’Amérique, en musique !

 

Eh, oui, vous me connaissez, après le cinéma, la musique, et inversement ! 😉

Voici une petite playlist non-exhaustive à écouter en famille !

« Il était une fois dans l’Ouest », d’Ennio Morricone : la piste 3 sur ce Best of !

 

Symphonie n°9 « Du Nouveau Monde » d’Antonín Dvořák.

Marzena Diakun dirige l’Orchestre philharmonique de Radio France.

« Summertime », un thème extrait d’un opéra : « Porgy and Bess » de George Gershwin, un compositeur américain, interprété par un grand duo : Ella Fitzgerald et Louis Armstrong !

Faites  découvrir le jazz à vos enfants !

 

« Rhapsody in Blue », de George Gershwin encore !

Interprété cette fois par Leonard Bernstein un autre immense musicien et chef d’orchestre américain, qui joue et dirige du piano le New York Philharmonic !

 

Le thème de « Danse avec les Loups », de John Barry, pour le film de Kevin Costner.

(Je suis une fan absolue de ce film, de Kevin Costner, et de cette musique ! Je peux écouter le CD entier en boucle une journée entière !)

 

Pour finir, et parce que c’est la bientôt la Toussaint, donc Halloween pour nos amis anglo-saxons…

… et que c’est une tradition très vivante aux Etats-Unis, voici, mise en musique par un compositeur français, avec cette partition pleine de vie et d’énergie, malgré son titre :

« La Danse Macabre », de Camille Saint-Saëns

(à écouter pour le plaisir aussi son « Carnaval des Animaux »).

Une musique qui raconte une histoire ! Voir le poème en fin d’article.

Minuit sonne. La Mort paraît, accorde son violon, et la ronde commence, presque furtivement au début, s’anime, semble s’apaiser et repart avec une rage accrue qui ne cessera qu’au chant du coq.

Ici, interprété par un très jeune orchestre polonais, (oui, il y a des adolescents qui se passionnent pour la musique d’orchestre, si, si !!!) et il est dirigé par une femme (ce n’est pas si courant !).

La réalisation de la vidéo montre bien chaque instrument quand il joue, ce qui permet de se familiariser avec la sonorité des différents instruments de l’orchestre et de mettre en valeur le pupitre des percussions, si éclectique et passionnant !!!

En revanche, cette interprétation dissout un peu le thème du violon solo. Suivez ce lien pour mieux entendre le thème joué par la Mort, ainsi que le chant du coq !

 

Petit jeu fait avec mes élèves :

  • entendre les 12 coups de minuit et trouver quel instrument de l’orchestre les joue ?
  • entendre les os des squelettes qui dansent et qui claquent et trouver quel(s) instrument(s) les interprète(nt) ?
  • de quel instrument joue la Mort ?
  • entendre le chant du coq et trouver quel instrument le joue ? (un indice, il joue aussi le canard dans Pierre et le Loup de Prokofiev !) 😉

(Réponses sur demande, dans les commentaires !)

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Danse_macabre_(Saint-Saëns)

Le poème entier d’Henri Cazalis (alias Jean Lahor) est utilisé pour le chant. Le livret, accompagnant la première représentation et publié en exergue de la partition, ne comportait que les parties en gras :

Zig et zig et zig, la mort en cadence

Frappant une tombe avec son talon,

La mort à minuit joue un air de danse,

Zig et zig et zag, sur son violon.

Le vent d’hiver souffle, et la nuit est sombre,

Des gémissements sortent des tilleuls ;

Les squelettes blancs vont à travers l’ombre

Courant et sautant sous leurs grands linceuls,

Zig et zig et zig, chacun se trémousse,

On entend claquer les os des danseurs,

Un couple lascif s’assoit sur la mousse

Comme pour goûter d’anciennes douceurs.

Zig et zig et zag, la mort continue

De racler sans fin son aigre instrument.

Un voile est tombé ! La danseuse est nue !

Son danseur la serre amoureusement.

La dame est, dit-on, marquise ou baronne.

Et le vert galant un pauvre charron – Horreur !

Et voilà qu’elle s’abandonne

Comme si le rustre était un baron !

Zig et zig et zig, quelle sarabande!

Quels cercles de morts se donnant la main !

Zig et zig et zag, on voit dans la bande

Le roi gambader auprès du vilain!

Mais psit ! tout à coup on quitte la ronde,

On se pousse, on fuit, le coq a chanté

Oh ! La belle nuit pour le pauvre monde !

Et vivent la mort et l’égalité !

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui ! A bientôt !

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager cet article !

Et puis, non ! 🙂 Encore une !

Un petit plaisir de parents, à ne pas montrer aux enfants… même si ça les ferait peut-être bien rigoler (après tout, c’est assez kitch maintenant !) et que leurs chanteurs préférés ont tous été fans ou au moins influencés par… la star interplanétaire de la pop américaine, j’ai nommé Mickael Jackson, dans Thriller :

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s