Musique, Maestro!

Aujourd’hui, parlons peu… ne parlons pas, en fait… écoutons de la musique !

Il faut bien vous l’avouer, la musique est vraiment importante pour moi, puisque j’ai longtemps travaillé pour elle, en tout cas, pour des musiciens ! J’ai pu entrer plus intimement dans l’univers de la musique vivante (jouée par un orchestre, en chair et en os), et ce fut une chance incroyable de passer derrière le rideau invisible qui sépare le public des musiciens, de suivre le concert depuis les coulisses, de voir comment se crée une oeuvre pendant les répétitions, d’écouter une symphonie ou un concerto, seule, dans une salle prestigieuse et vide…

les-theatres-orchestre-des-champs-elysees-photo-orchestre-champs-elyseesjpgL’Orchestre des Champs-Elysées, le dernier pour lequel j’ai travaillé! Une merveille!

Mais ce qui a été surtout fondamental pour moi, c’est l’éducation musicale que j’ai reçue dans mon enfance! Non seulement, le fait d’apprendre à jouer d’un instrument, mais surtout le fait, qu’à la maison, nous écoutions des musiques très éclectiques, et nous chantions aussi beaucoup !

Commençons par le début!

L’audition est le sens le plus mature à la naissance d’un enfant. Il découvre les sons qui l’entourent, et cela est indispensable à son éveil. Cependant, il ne faut pas confondre « son » et « bruit ».

On peut donc l’initier à la musique dès son plus jeune âge. Pour ce faire, pas besoin de matériel compliqué. Lui chanter une berceuse, ou le faire sautiller au son d’une musique joyeuse, lui fait découvrir la musique à travers ses activités quotidiennes et ses jeux.

La musique, c’est bon pour les enfants! On le sait depuis la nuit des temps, mais depuis quelques années, c’est reconnu par les scientifiques qui étudient les régions du cerveau qui sont stimulées et les mettent en relation avec d’autres zones liées aux apprentissages !

I-pod pour foetus

Néanmoins, attention, le fait de faire écouter une sonate pour piano de Mozart au foetus ou au jeune enfant n’en fera pas nécessairement un génie plus tard, comme l’a laissé croire une étude des années 80 qui a lancé cette croyance sous le nom « d’effet Mozart ».

Cependant, en plus de le divertir, la musique comporte de nombreux bienfaits pour l’enfant.

Apprendre grâce à la musique

Lorsqu’elle fait partie de son quotidien, la musique est source de plusieurs apprentissages pour votre enfant. En voici quelques exemples :

  • Quand il bouge librement sur une musique ou quand il découvre le son d’un instrument, cela favorise son expression artistique.

  • Quand il invente des paroles de chanson, votre enfant développe son imagination.

  • Quand il fait les gestes nommés dans une comptine, il prend conscience des parties de son corps.

  • Quand il écoute des musiques de cultures variées, il ouvre ses horizons.

  • Quand il mémorise une comptine ou quand il perçoit des contrastes dans une musique (sons forts, sons doux), il développe son intelligence.

  • Quand il chantonne ou écoute chanter, il exerce son écoute et son langage.

  • Quand il danse sur une musique, il développe sa conscience corporelle.

    ik-naitre-grandir-enfant-bienfait-comptine.jpg

« La musique est la langue des émotions » – Kant

Chanter juste ou chanter faux, peu importe !

Chanter, ou écouter chanter des personnes, est l’un des meilleurs jeux musicaux qui soit pour votre enfant. En plus, le chant entretient la bonne humeur et permet de détendre l’atmosphère. Au quotidien, les moments où vous pouvez chanter sont nombreux : lors du rangement des jouets, lors de l’habillage, en auto ou avant de dormir. Votre enfant préfère que vous chantiez pour lui plutôt qu’écouter un CD, ou regarder une vidéo, même si vous chantez de façon imparfaite. Dites-vous qu’il n’a pas encore un panel de comparaison très développé! Alors profitez-en et laissez tomber vos complexes ! Le plus important, c’est le lien que vous créez avec lui lors de ce moment de complicité !

Les mamans (et les papas ! voir ci-dessous) du monde entier chantent des berceuses aux tout-petits, puis des comptines accompagnées ou non de jeux de doigts et de gestes. Celles-ci font partie du patrimoine culturel de l’enfance. Faites découvrir à votre tout-petit les chansons de votre enfance, par exemple Un grand cerf, Pirouette Cacahouète, Une souris verte, Savez-vous planter les choux ? et Au clair de la lune. Vous pourrez ensuite vous amuser à les transformer ensemble. Par exemple, chantez-les avec une voix de « souris » ou de « géant », en frappant dans vos mains, en les mimant ou en changeant les paroles. Ces variations permettront à votre enfant de se familiariser avec divers éléments musicaux, tels que la durée ou l’intensité.

En voici un magnifique exemple de « Au clair de la lune » à trois voix… à vous de retrouver de quel film est tiré cette chanson !

(Désolée, ça coupe avant la fin, c’est très frustrant !…)

Alors pourquoi faut-il que les versions proposées sur Youtube ou dans certains enregistrements pour enfants soient d’aussi mauvaise qualité ? Comment voulez-vous éveiller la sensibilité musicale d’un enfant en lui servant un ersatz de musique : instruments électroniques, voix nasillardes, flonflons de percussions… sans parler des images « animées » de mauvaise qualité… Quel désespoir !

42-VANGOGH

Pour moi, c’est comme vouloir faire découvrir l’art de Van Gogh à un enfant, en lui montrant un album en noir et blanc ! Il y a le sujet, la forme, quelques nuances… mais il manque la couleur ! Dans les chansons pour enfants de mauvaise qualité, il y a les paroles, la mélodie, quelques variations… mais il manque l’harmonie !!! Or, au-delà de ce qui est le plus accessible à l’oreille (le rythme et la mélodie) ce qui touche le coeur et les émotions, c’est bien l’harmonie des accords, des voix et des instruments !

« L’oreille est le chemin du coeur. » – Voltaire

Développer l’attention auditive

Je suis toujours étonnée de voir combien il parait normal, et même hautement important, aux adultes que les enfants connaissent et reconnaissent les couleurs dès le plus jeune âge. En revanche, quel parent demande à son enfant de donner sans erreur le nom d’une note en frappant une touche sur un piano ? Cela vous parait difficile, voire impossible ? Et pourtant, quelle différence ? Il s’agit d’aiguiser un sens (l’ouïe) autant qu’un autre (la vue) !

Dans la pédagogie Montessori, qui est basée sur l’utilisation des cinq sens, un ensemble complet de 13 paires de clochettes englobant la gamme de do majeur, plus 5 paires représentant les dièses et les bémols, permet de nombreux exercices de discrimination auditive, comme la mise en paire des clochettes par note, ou la reconstitution de la gamme. Il n’est pas rare alors de voir un enfant nommer sans effort la note au seul son de sa clochette ! Je vous rappelle qu’il n’y a que 7 notes dans la gamme, autant que de couleurs dans l’arc-en-ciel ! Alors, pourquoi serait-ce plus difficile de savoir distinguer  7 couleurs que 7 notes ?

Comme quoi, les sens, tous les sens, peuvent se travailler et s’affiner, même ceux qui sont un peu sous-estimés dans notre société !

ensemble-des-clochettes

Alors, invitez votre enfant à prêter attention aux sons qui l’entourent, et aussi au silence. C’est très rare de se trouver dans un endroit parfaitement silencieux, car nous vivons dans un monde où le bruit est omniprésent !

Attention à la fatigue auditive
Bien que la musique écoutée à petite dose ait des effets positifs, la musique de fond peut nuire à votre enfant. Même à faible volume, elle risque de le rendre irritable et de diminuer son désir d’écouter et de communiquer. Ne laissez pas la radio ou la télévision ouverte en continu et arrêtez la musique dès qu’il n’y prête plus attention. Des moments de calme lui permettront d’apprécier les sons environnants.

En effet, même si tout est calme, il y a toujours quelque chose à entendre, ne serait-ce que les bruits de son propre corps ! Ces moments d’écoute en silence sont très importants pour reposer le mental. Voici une pratique courante dans les écoles Montessori qui pourrait se transposer à la maison : on fait passer une petite cloche de main en main, et le but est de ne PAS la faire tinter! Cela demande beaucoup d’attention et de concentration, et c’est très bénéfique pour les enfants agités !

Un autre moyen d’intéresser votre enfant à la musique, est de lui laisser accès à un instrument, comme un piano ou une guitare (qui ne sont pas très fragiles), pour qu’il puisse toucher et créer des sons par lui-même. Il fera ses propres expériences musicales, découvrira peut-être que les mêmes notes se retrouvent toutes les 8 touches, que l’on peut gratter, pincer ou frotter les cordes pour des sons différents, etc. Evidemment, ce chemin de découverte pourrait être un peu pénible pour vos oreilles, mais cela peut en valoir la peine !

Piano

Les contes en musique

Parfois, si vous êtes pressés ou qu’il est tard et que votre enfant doit vite dormir, troquez l’histoire du soir par une chanson que vous lui chanterez en le câlinant. Quand j’étais petite, ma mère me chantait Une Chanson Douce, d’Henri Salvador ! Un petit conte en soi, et tellement doux…

Peut-être pas le soir au coucher, mais faites-lui écouter des extrait de musique en lui posant des questions : « Qu’est-ce qu’on entend ? », « Écoute le rythme de la musique. » Le Carnaval des animaux de Camille St-Saëns, avec ses extraits tels que La Marche royale du lion ou Kangourous, est une œuvre incontournable pour ce type de jeu. Faites écouter le même extrait régulièrement à votre enfant, car la répétition développe sa mémoire auditive. Pour l’aider à mettre des images sur la musique, je vous recommande la version du Carnaval racontée par Elodie Fondacci dans « Les histoires en musique » sur Radio Classique.  L’émission n’existe plus, mais elle a gravé sur CD certains de ses plus beaux contes, et celui-ci est vraiment génial !

(Je l’ai découvert un samedi matin, à mon réveil, lors de sa diffusion à la radio. L’histoire est vraiment drôle, et quand elle faisait parler le personnage de la tortue comme Maître Yoda, ou la souris, comme Speedy Gonzales, je me tordais littéralement de rire dans mon lit! Je lui ai écrit un mail pour lui raconter cette anecdote et lui demander d’en faire absolument un CD! Elle m’a remercié gentiment par retour de mail et m’annonçait la sortie prochaine du disque… que je me suis empressée d’aller acheter !)

Si la musique, ou plutôt, toutes les musiques deviennent un besoin quotidien pour votre enfant, les dessins animés à la télévision se feront régulièrement damer le pion par un I-Pod ou une tablette où il n’y a rien d’autre que du son et des pochettes d’album qui défilent tour à tour sur l’écran.

B001F7AHY6-1

Choississez scrupuleusement les morceaux que vous y téléchargez pour leur qualité musicale, et ne vous limitez pas!

Commencez par toutes les musiques que vous aimez, votre enfant les aimera très probablement et cela constituera sa base de culture musicale familiale. Plus tard, il écoutera, et vous fera écouter, la musique à la mode du moment, mais il gardera toujours un lien affectif avec celle de votre époque ! Essayez aussi de lui faire des play-lists sur des thèmes qu’il demande :

– Papa, est-ce qu’on peut mettre de la musique qui bouge ?

– Papa, j’aimerais écouter de la musique pour les enfants ?

– Papa, juste un petit peu de musique pour se relaxer ?

Et chez vous, quelle est la place de la musique ? Qu’est-ce que vous écoutez en famille ? Partagez les play-lists de vos enfants en commentaire !

Family_listening_to_radio

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s